Coronavirus : L’Homme face à ses responsabilités !?

Nous traversons une situation exceptionnelle que chacun vit « comme il peut ». Serait-ce le moment de réfléchir et d’agir sur cette question : La crise du Covid-19 va-t-elle mettre l’Homme face à ses responsabilités !?

Nous faisons tous face à cette menace brutale et invisible qui a, en quelques semaines, déstabiliser notre système. Avec elle, c’est une multitude de questions que cette crise soulève : quelles sont nos responsabilités face au coronavirus ? D’où provient la source ? Quelles en sont les causes ? Comment son expansion a été aussi fulgurante et brutale ? Quelles conclusions devons-nous en tirer ?

Le Journal du Nomade ne fait habituellement pas de polémique et sort rarement de son sujet : l’équipement de voyage, mais quand on voit ce qu’il se passe, nous ne pouvons rester impassible. On ouvre les débats sur les défis de demain.


coronavirus homme face a ses responsabilites covid-19 coupable

Les responsabilités de l’Homme face aux coronavirus.

Covid-19, un constat sans appel

Les chiffres ne sont plus à donner… en quelques mois, le Covid-19 à contaminé des centaines de milliers de personnes partout dans le monde, faisant des milliers de morts. Triste réalité.

Des systèmes de santé au bord du gouffre, des gestions de crises frileuses avec des problèmes d’approvisionnement, on ne va pas remettre en cause la responsabilité des gouvernements face à cette crise sanitaire. Dans tous les cas, des mesures ont été prises : confinement et autres, engendrant un ralentissement de l’économie, un krach boursier, etc. : une crise sanitaire ET économique sans précédente.

Et enfin, dans son sillage, la peur, la crainte, l’inquiétude des populations engendrant des pénuries, des drames sociaux et autres atrocités.

La question des responsabilités de l’Homme ?

Dans de telles circonstances, il est inutile de regarder en arrière et perdre son temps et son énergie à savoir qui est responsable de quoi. Quand on voit certain(e)s, qui ne pensent qu’à sauter sur l’occasion pour attaquer, porter plainte ou accuser, on trouve ça juste pathétique, à l’image de notre système politique. Et même, de notre société ? On vous pose la question !

Des gens meurent, l’économie s’effondre, des milliers de personnes vont perdre leurs emplois et revenus, des artisans et PME (80 % de notre tissu économique) vont faire faillite. La réponse que l’on peut voir : « c’est lui le responsable », « je porte plainte », » dans ta face looser », « bouhouuuuuuuu, nananère », « biz carotte » !

Sans appel. Sans commentaire supplémentaire. La honte.

Sommes-nous tous responsables… ? La culpabilité de l’Humanité.

C’est sans appel, sans débat, le nier serait uniquement et simplement un acte imbécile, enfantin et dangereux. Alors, soyons clairs, inutile de faire l’autruche ou de rejeter la faute sur les autres : Vous êtes concernés, VOUS ÊTES RESPONSABLES, je suis responsable, nous sommes tous responsables du coronavirus et des morts qu’il provoque.

Bien sûr, nous entrons volontairement en conflit avec vous avec de tels propos, aussi vrais soient-ils. Pourquoi faisons-nous cela ? Pour faire naître en vous un sentiment. Un sentiment de colère, de tristesse, de déni… Peu importe. En lisant le fait que vous êtes responsables, comme moi qui écrit ces lignes, vous savez au plus profond de vous que c’est la dure vérité, et votre sentiment en est la preuve !

Maintenant que c’est dit, on peut se poser les questions intéressantes et constructives :

  • La situation actuelle : comment gérer la crise, combler les pénuries, enrayer la propagation du virus, rapatrier les Français à l’étranger, etc. Le tout en limitant les dégats économiques, les faillites, la perte d’emploi, etc. Nous ne sommes pas économistes et politiciens, laissons cela au gouvernement et aux grandes richesses industrielles, car que l’on le veuille ou pas, c’est leurs missions et les mieux placés pour apporter des solutions immédiates.
  • Les défis de demain : voilà ce sur quoi chacun devrait prendre ses responsabilité et agir. Comment changer les choses, ne pas reproduire les erreurs commises, faire évoluer notre système, nos modes de vie pour ne pas reproduire nos erreurs… ? Pour cela, nous vous invitons à vous questionner et prendre action à votre échelle. C’est notre futur que nous devons façonner.

Livre voyage gratuit journal du nomade
RECEVOIR MES EBOOKS GRATUITS

Pourquoi l’Homme est responsable du coronavirus ?

La genèse de cette pandémie

Aujourd’hui, tout porte à croire que le Covid-19 n’est pas une simple grippe annuelle, un simple virus qui se propage et fait quelques dégâts selon son cycle naturel.

Non, on parle bien ici d’une pandémie mondiale qui a littéralement mis notre civilisation au ralenti en plongeant notre système économique dans le quasi-chaos. Simple coïncidence ou message divin ? Chacun y verra un message selon ses croyances et éducation.

En attendant, pourquoi ne pas profiter de ce « ralenti » pour prendre du recul, se poser et penser au monde que nous avons construit et allons poursuivre demain ?

Mais d’abord, quelles sont les causes probables de ce virus, de ces mutations, de sa propagations, etc. ? Dans ces éléments résident les réflexions que nous devrions avoir. Soigner les conséquences d’un mal, certes, mais supprimer ses origines n’est-il pas encore plus important ?

Responsabilités : diverses théories plus ou moins crédibles

L’idée ici n’est évidement pas de jeter la pierre sur certains, désigner des responsables ou encore faire l’apologie de théories complotistes. Nous souhaitons juste mettre en avant des pistes de réflexion sur lesquelles aucune réponse n’est aujourd’hui connue. Autrement dit, des hypothèses qu’ils seraient intéressantes d’approfondir avec de vraies études scientifiques indépendantes.


L’origine animale du coronavirus

coronavirus l'homme face à ses responsabilités

C’est la théorie la plus probable et « validée » par la communauté scientifique mondiale : l’origine animal quant aux mutations du virus.

Plus précisément, l’analyse des génomes du virus aurait révélé une double origine. Ce que l’on ignore encore, ce sont les différents hôtes de cette chaine de mutation : chauve-souris, pangolin, autre ? Le mystère reste entier, au même titre que les conditions donnant naissance au Covid-19.

Quoiqu’il en soit, on peut se poser la question : pourquoi l’émergence et les mutations de ce virus ? Et ce, à travers le vecteur animal… ? Déforestation, élevages intensifs, changements climatiques pourraient avoir un impact, vous ne croyez pas ? Ce n’est pas nouveau, on en parle depuis des années et on a rien fait, du moins pas assez. Faudrait-il désormais en assumer les conséquences, mortelles… ?


L’électrification de la planète, avec la 5G pointée du doigt ?

Dans un exposé vidéo, le Dr Cowan met en avant le rôle de l’électrification de la Terre dans l’émergence des virus naturels. Même s’il faut faire preuve de scepticisme et d’un regard critique quant aux fondements d’un telle théorie, ainsi que de quelques éléments infondés, cela à le mérite d’être lancé. On y voit la, non pas une vérité absolue ou un complot, loin de là, mais juste une porte d’entrée sur les études scientifiques indépendantes afin d’aborder la question des risques et de l’éthique dans l’insatiable progrès technologique… du moins on l’espère !

Ah oui, on insiste sur des études indépendantes !! Car inutile de vous préciser, par exemple et dans ce cas-là le pouvoir les lobbyings Télécoms sur le sujet. En France, ce sont des millions investis par Orange sur la 5G… (pour ne citer qu’eux). Après tout, dans les années 70, des études scientifiques démontraient que fumer était bon pour la santé, au cas ou vous l’auriez oublié…

Pour conclure, peu importe la véracité de la théorie. Ce que cela met en avant, c’est le progrès technologique comme vecteur de croissance, oui mais à quel prix et avec quel « garde-fou » ? On vous pose donc la question de la responsabilité du progrès technologique dans les crises sanitaires.

Pour les plus curieux, l’exposé du Dr Cowen, à prendre avec extrêmement de précaution et de recul !


aplhanomade.com accessoire de voyage

Réflexions sur les défis post-coronavirus :

Donc: l’Homme responsable, tous coupables… et alors ?

Comme le disent Kery James et Orelsan : « À qui la faute ? Cette question appartient au passé. Je n’ai qu’une interrogation moi : Qu’est-ce qu’on fait ? » (Chanson « À qui la faute’‘)

Nous sommes en train de traverser cette crise. Nous allons y arriver. Cela ne fait aucun doute. La seule question est de savoir dans quel état et avec combien de morts sur la conscience. Je ne suis pas spécialiste, médecin, scientifique ou autre. Je n’ai aucune crédibilité pour juger de cela. La seule question qui m’intéresse du haut de mes 30 minuscules années est la suivante : une fois cette crise passée et les constats tirés, qu’allons-nous faire pour changer et que cela ne reproduise pas ?

Une prise de conscience mondiale

Même si je suis de nature pessimiste quant aux devenirs de l’Homme, je n’ai bizarrement pas encore perdu tout espoir. Serait-ce là la définition de l’Humanité ? C’est un autre sujet. Même si la seule chose que l’on apprend de l’Histoire, c’est que l’Homme n’apprend rien** et que tout est cyclique, j’ai espoir que cette crise soulève des prises de conscience suffisamment fortes pour faire évoluer et changer certains de nos modes de vie et de consommation. L’avenir nous le dira. Encore une fois, chacun à sa part à jouer et sa responsabilité. Personnellement, je suis en passe de devenir végétarien.

** C’est un certain Monsieur Hegel, philosophe du 19ième siècle visionnaire, qui a dit cela.

Mais alors, quels sont les réels impacts envisagés pour faire changer les choses ? Voilà les pistes de réflexions pour les défis post-coronavirus.


Coronavirus, des pistes de réflexions entrainant des mutations profondes ?

Nos modes de consommation mis à l’épreuve ?

Nous l’avons vu plus haut, la déforestation massive, l’élevage intensif, le réchauffement climatique, etc., ont déstabilisé de manière irrémédiable le cycle naturel de notre planète. C’est sans appel et un constat unanime. Encore une fois, sachant cela, que faisons-nous ?

responsabilités de l'homme face au coronarivus : modes de consommation

L’ensemble des points cités ont une origine commune : nos modes de consommation. C’est l’un des piliers à réinventer et vous savez quoi… Des solutions existent ! Cependant, elles nécessitent que l’on fasse tous des choix pour avoir un réel impact, car oui le monde est dicté par les enjeux économiques, MAIS ces enjeux sont créés par nous… le consommateur !

On vous demande votre opinion : les modes de consommation de l’Homme face à ses responsabilités dans le crise du Covid-19 ?

Voici donc quelques pistes concrètes que nous aimerions mettre en avant et vers lequel nous devons tous nous tourner :

  • Consommation et lobbying : le duo gagnant ! Diabète, obésité, hyper-tension, complications cardiaques… La grande majorité des complications et des décès dans le cadre du Covid-19. Vous ne vous êtes jamais demandé à qui profite la vente des produits transformés (responsable des problèmes de santé, ce n’est plus à prouver) et les maladies ? Les industriels qui les produisent et les pharmaceutiques. Pourquoi supprimer l’origine d’une maladie alors qu’on peut vendre un médicament pour la soigner. Elle n’est pas belle la vie ?
  • Les circuits courts et la consommation locale : producteurs locaux, marchés, traçabilité des produits, des solutions existent. Alors oui, c’est « plus facile » d’aller au supermarché et acheter tes poivrons parfaitement calibrés qui ont traversé 6000 km. Par contre, te réveiller le dimanche matin pour soutenir ton voisin, producteur, est bien meilleur pour ton corps, pour ton estime personnelle et la planète.
  • Manger des animaux ? Je ne veux pas rentrer dans ce débat ni vous dire d’arrêter de manger de la viande et du poisson, cela serait inutile. Ayez juste conscience que l’élevage intensif est une catastrophe pour la planète et que les animaux ont des émotions scientifiquement prouvées. Ne me croyez pas sur parole, renseignez-vous, votre conscience humaine fera le reste et ravivera ce lien oublié avec la nature.
  • Le cycle vertueux des déchets. Un petit dernier pour la route : le traitement des déchets. Encore une fois, ne soyons pas extrémistes à se dire qu’il faut passer au zéro déchet, ce qui est difficilement réalisable à grande échelle. Cependant, des solutions ont été gratuitement mises en place, tels que des composteurs de jardin fournis par la mairie. De quoi réduire et réutiliser, pour votre plaisir personnel que sont vos plantes, 30% des déchets. Maintenant imaginez 30% des déchets de la France en moins… ça commence à en faire des patates !

Attendez, ce n’est pas fini ! On vous a promis des pistes de réflexions diverses et variées pour que chacun(e) se reconnaisse et sélectionne celles en accord avec ses croyances et valeurs. Alors on continue !


magazine voyage gratuit mag du nomade
RECEVOIR MES EBOOKS GRATUITS

Animaux, hôtes de tous les maux environnementaux.

Le constat n’est plus à faire : je suis un pro de la rime ! Pardon, je m’égare, on parlait des différents volets environnementaux. Avant même le coronavirus, des chercheurs de l’école vétérinaire du l’Université de Californie ont mené des études sur 142 maladies virales. Le constat est sans appel : les activités humaines sont responsables des transferts des maladies.

Nous sommes face à la réalité de la situation (et ce indépendamment des sceptiques influenceurs payés par les lobbyings). C’est sans appel, on parle de 6ᵉ extinction de masse, l’ère anthropocène, etc. Quel que soit le nom donné, le résultat est le même : nous avons modifié le fonctionnement naturel de la planète de manière irrémédiable. En d’autres termes, on a mis une pression énorme sur des milliers d’espèces animales. À travers nos modes de vie, elles doivent évoluer plus rapidement que leurs cycles naturels mais n’en sont pas capables : changement de leurs habitats, cohabitation avec d’autres espèces, suppression de certains maillons de la chaine alimentaire, etc, etc, etc.

Une pression telle… que tout déraille ! Nous sommes désormais obligés de contrôler la nature… mais en sommes-nous capables ? Elle nous prouve le contraire en permanence. Le fait de penser que c’est une lutte (que l’Humanité ne peut pas gagner) nous prouve uniquement que nous ne sommes rien sur cette terre.

Alors, dans tout ça, pourquoi être surpris quand le résultat est l’apparition et la mutation des virus et autres maladies. Il en existe des milliers, il a fallu d’une transmissible à l’Homme pour nous rappeler notre place dans ce monde : un élément infime parmi tant d’autre que nous écrasons. En voilà, une belle leçon d’humilité. La question est donc de savoir si nous sommes capables de l’apprendre et l’appliquer… Pas gagné vu notre estime surdimensionnée.


Voyager, oui, différemment !

Encore une fois, le résultat est sans appel dans cette pandémie : le principal vecteur quant à la propagation du virus à travers le monde est la mobilité humaine. Les cas importés dans différents endroits ont été un critère principal quant à l’expansion du virus sur certains territoires. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que des mesures de fermeture des frontières, de confinement et autres ont été prises. Le seul but : limiter la propagation du virus.

Autrement dit, voyager a permis au virus de se propager à une vitesse incroyable, plus vite que notre système n’a été capable de réagir, le déstabilisant d’autant plus. La mondialisation, élément majeur de la croissance de notre civilisation, est l’arme qui a permis au virus de mettre cette même civilisation à genoux.

Quelle leçon en tirer ? Et s’il était temps de repenser notre façon de voyager. De quoi également répondre à un enjeu environnemental, quand on sait que le transit représente 15% de la pollution mondiale. Quoi qu’il en soit, la prochaine fois que vous planifiez vos vacances et aventures nomades, vous pourrez-vous poser la question : Ne serait-il pas plus responsable de voyager « proche » de chez nous, aussi bien pour soutenir l’économie locale que le devenir de notre planète ?

La France et l’Europe ont tant de cultures et de richesses à offrir. On vous pose donc la question : la conception de l’homme quant au voyage face à ses responsabilités ?


La croissance par la technologie, à quel prix ?

Nous l’avons vu, certaines théories sur la cause de l’émergence du coronavirus mettent en avant les changements technologiques récents. Et si nous étudions réellement ces hypothèses ? Le problème est clairement les enjeux financiers et économiques des industriels, qui feront évidement tout pour acheter des études et biaiser les résultats (vous savez… Comme à l’époque ou le tabac était bon pour la santé, prouvé scientifiquement !).

Alors, avons-nous encore une éthique humaine ou avons-nous trahi notre conscience au prix de l’argent et de la croissance économique ? Personnellement, je me pose encore la question, suis-je trop optimiste ?

responsabilités du coronavirus technologie 5G homme

Dans tous les cas, rien nous empêche d’approfondir ces pistes qui ne remettrons pas en question les technologies actuelles, mais apporterons peut-être de nouveaux postulats pour le futur. C’est un premier point. Qui sait ou cela peut nous mener ?

Le second point porte sur le progrès technologique. Il est inarrêtable, inutile de le nier ou de le combattre. La question est comment avoir une croissance technologique (et donc économique) écoresponsable ? Je compare cela à un fleuve, qui représente le progrès technologique, inarrêtable et inébranlable. Quoi que vous fassiez, le fleuve avancera. Mais n’avons-nous pas édifiés des digues et barrages pour le canaliser et en tirer le meilleur ? Nous sommes aujourd’hui technologiquement capables de développer les technologies de demain de manière responsable, éthique et propre. Seul les intérêts économiques doivent être maitrisés et contrôlés de manière juste et impartial. Alors on vous pose la question, les intérêts économiques et le capitalisme créés par l’homme face à ses responsabilités ?

Pour les plus philosophes et pro-scientifiques, je finirais avec ceci : n’est-ce pas le principe fondateur de la science que de remettre en cause ses théories lorsqu’un nouveau paradigme est découvert ?


Livre voyage gratuit journal du nomade

En conclusion, coronavirus : l’Homme face à ses responsabilités ?

Vous voulez la « bonne nouvelle » ? NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES. Vous, moi, votre voisin… Chacun doit prendre ses responsabilités dans cette crise et en assumer les conséquences.

Là n’est pas la question, du moins pas celle qui importe. La vraie question sur laquelle nous devons réfléchir et agir est la suivante : Qu’allons-nous faire après cette crise ? Le Journal du Nomade a dressé un état des lieux des différentes hypothèses, des pistes de réflexions et mis en avant les défis qui nous attendent post-coronavirus. Désormais À NOUS D’AGIR !

On vous rappelle les pistes de réflexion, choisissez-en une, celle qui vous plait & qui est en accord avec vos valeurs, et, s’il vous plait, agissez dès maintenant. Merci pour nous.

  • Repensez nos modes de consommation : production locale, transit des produits, qualité des aliments, consommation de viande, etc. ;
  • Pression environnementale : compostage, tri sélectif, commerce éthique, gestion responsable, etc. ;
  • Voyager différemment : destination et moyens de transit ;
  • Technologie : appareil électronique, progrès, éthique, contrôle indépendant et maitrise de l’évolution.

Et vous, « Coronavirus : l’Homme face à ses responsabilités« , vous en pensez quoi ?!

Quel est votre avis sur la question ? Qu’allez-vous faire post-coronavirus pour changer les choses ? Les débats sont officiellement ouverts !


Le Journal du Nomade
La Gazette du Nomade
Le Mag du Nomade
Romain | Le Journal du Nomade

Romain | Le Journal du Nomade

Curieux, avide de liberté et de découvertes, mon but est de partager mes passions pour l'aventure et l'innovation. J'ai créé Le Journal du Nomade dans cet objectif ! Vous voulez faire partie de l'aventure du JdN ? Laissez-nous un commentaire ou envoyez-nous un message. À très vite et éclatez-vous dans vos voyages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez immédiatement vos e-books et receuils GRATUITS !

Profitez de précieux conseils et astuces pour voyager l'esprit serein et nomade.

Vous ne serez pas déçu !

_________

Offert par le JdN

Recevez immédiatement vos e-books et receuils GRATUITS !

Profitez de précieux conseils et astuces pour voyager l'esprit serein et nomade.

Vous ne serez pas déçu !

________

Offert par l'équipe du JdN

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer