Comment bien choisir son micro cravate pour avoir un son de qualité ?

Vous êtes Digital Nomade ? Vous cherchez à enregistrer votre voix lors d’une vidéos ou pour faire un podcast ? Mais vous êtes perdu ? Vous ni connaissez rien ? Vous avez peur de vous tromper ? C’est quoi un micro cravate ?

Vous vous demandez comment bien choisir son micro cravate ? Nous vous expliquons tout dans cet article, avec un comparatif de micro utilisé par le Journal du Nomade et la Gazette du Nomade.

Que votre vidéo soit prise depuis un smartphone, une caméra ou un appareil photo, voici un explicatif sur comment choisir son micro-cravate.

Nous avons également fait pour vous un comparatif des micro-cravates selon vos besoins, tous étant utilisés par le Journal du Nomade pour réaliser nos vidéos Youtube (découvrez la chaîne ici).



Qu’est qu’un micro cravate ?

Rapidement, commençons par définir ce qu’est un micro cravate. Il s’agit d’un microphone permettant d’enregistrer une voix tout en ayant les mains libres. On dit  »cravate » car il vient se pincer sur un vêtement généralement au niveau du cou, comme une cravate.

Vous avez probablement déjà vu ce type d’appareil sur votre journaliste favori lors de son reportage sur le terrain ou au JT.

Ils sont très discrets et peuvent être mis assez proche de la bouche pour capter les sons. À garder en tête : plus vous éloignez le micro cravate de votre bouche, plus il captera le son ambiant, et donc moins votre voix sera claire et audible.

Le micro cravate est-il fait pour vous ?

Que vous soyez journaliste, youtubeur, vlogeur et j’en passe, vous avez besoin de créer des vidéos ou podcast de qualité, et cela passe forcément par un son de qualité !

Ne sous-estimez pas ce point, car après le contenu et le format de la vidéo, il s’agit du paramètre le plus important pour le spectateur, celui-là même qui est votre objectif non ?!

Autrement dit, les micros cravates s’adressent à toute personne qui souhaite faite l’utilisation d’un son pour arriver à son objectif : de l’étudiant au professionnel de l’image, en passant par les amateurs, passionnés et nomades !


Le Journal du Nomade | Livres

Comment bien choisir son micro-cravate : Explicatifs en 3 étapes !

#1 – Pourquoi m’équiper d’un micro cravate ?

Nous l’avons vu, si la qualité du son n’est pas au rendez-vous, vous risquez de perdre votre public ! C’est aussi simple que cela.

Vous ne me croyez pas ? Vous n’avez jamais arrêté une vidéo car vous entendiez le bruit des voitures derrières ? Le vent qui souffle ? Un son qui résonne ? etc. etc. etc.

Et en plus, vous vous sentirez démotivé d’avoir passé autant de temps et d’énergie pour un résultat médiocre, avec la fierté au plus bas ! Mais pas de panique, on va éviter cela ensemble !

Si vous avez compris ce point, vous avez réalisé la première étape ! Attention, la seconde parait simple… Et pourtant !


#2 – Quel est mon objectif principal ?

Avoir compris qu’il vous faut un bon micro pour faire des vidéos de qualité, c’est bien ! Mais savez-vous exactement à quels résultats vous voulez arriver ? Pas si simple comme exercice… de visualisation !

La seconde étape, c’est donc de définir vos objectifs et de les classer par ordre d’importance. C’est une étape primordiale car vous allez vite comprendre que les micros ont des intervalles d’utilisations dont il faut éviter de sortir, au risque de perdre en qualité et praticité, ou de tout simplement ne pas réussir à faire ce que vous souhaitez (et perte de motivation et de fierté, retour à l’étape 1… DAMN IT !!).

Vous ne voyez pas le point… ? Et bien c’est comme en cuisine et lors de vos séances de bricolage :

  • Vous voulez manger une pizza, vous allez utiliser le four, pas les plaques électriques !
  • Pour visser un écrou, vous utilisez une clé, pas un marteau… Sinon arrêtez tout de suite et passionnez-vous plutôt pour la cuisine.
  • Vous ouvrez votre bière avec ? Un décapsuleur ! Ou un briquet, ou un coin de table, ou vos dents… Bon ok mauvais exemple pour celui-là !

Cela paraît évident, et pourtant ! Lorsqu’on choisit un micro pour réaliser des vidéos et enregistrer sa voix, il faut connaitre votre objectif final, pour ensuite définir vos besoins !

Concrètement, avant de choisir, vous devez savoir ce que vous voulez faire et dans quel(s) environnement(s) vous allez utiliser le micro cravate.

Par exemple, vous souhaitez faire des vidéos uniquement en intérieur, proche de la caméra, avec votre smartphone pour commencer, alors un micro fixé sur votre téléphone sera adapté car l’environnement ne sera pas bruyant.

Vos vidéos seront tournées en extérieur, vous serez éloigné de la caméra, vous allez peut-être même bouger ?! Se sont des paramètres à prendre en compte.

Troisième exemple : vous souhaitez faire des interviews et vous allez donc passer le micro, ou du moins le diriger vers quelqu’un d’autre ? Encore une utilisation qui va dicter des paramètres, car vous ne voulez pas vous retrouver avec un fils ou devoir démonter votre micro pour le passer à votre interlocuteur.

« Je veux tout faire ! » Me direz-vous ! Oui, mais « la vie c’est pas une boite de chocolat mon chéri. » Chaque micro à une ou des utilisations et environnement prédominant. Bien sur vous pouvez utiliser un même micro pour plusieurs choses, mais connaissez en les limites et basez-vous sur votre utilisation principale.

Vous avez établi et priorisé vos objectifs ? Passez à l’étape 3 !



3# – Quels sont mes besoins et, par conséquent, les critères déterminants pour bien choisir ?

Vous savez ce que vous voulez faire et comment vous allez procéder, du moins dans les grandes lignes ? Parfait !

Désormais, quels sont les critères qui vont impacter vos résultats par rapport aux paramètres techniques d’un micro cravate.

En claire, quel type de micro cravate choisir ?

2 grandes familles :

  • Le micro cravate filaire : comme l’indique son nom, vous aurez un fil qui relie le micro attaché à votre vêtement à votre caméra ou autre appareil. Idéal si vous n’avez pas besoin de vous déplacer ou pour une interview fixe. Généralement moins onéreux que les sans fils.
  • Le micro cravate sans fils : attention car son nom est trompeur. Il n’est pas « sans aucun fils ». Le micro est relié à un émetteur également fixé sur vous. Un récepteur est fixé à l’appareil d’enregistrement. Vous êtes donc mobile en portant le coupe micro/émetteur (relié par fils) sur vous. Ils sont plus chers et la qualité de la transmission rentre en jeu.

Les critères à prendre en compte

Mais ce n’est pas tout ! Comment choisir le type de micro cravate plus précisément selon son utilisation ? Voici une liste à prendre en compte dans votre choix de micro cravate :

  • L’environnement (intérieur et/ou extérieur).
  • Le bruit ambiant (intérieur et/ou extérieur).
  • La distance entre vous et la caméra.
  • Votre mobilité lors des vidéos (fixe ou déplacements)
  • Le budget ! (basé vous sur votre expérience, commencez avec un bon rapport qualité/prix, vous aurez tout le temps d’acheter du matériel professionnel quand… vous serez un pro !).
  • L’autonomie, soit le temps de fonctionnement entre deux charges.
  • La taille (et donc le poids) pour un maximum de discrétion.

Notre conseil : pour commencer, faites avec un micro facilement modulable et adaptable à plusieurs situations. Il aura ses limites et une qualité satisfaisante. Au fur et à mesure que votre activité se développe, ainsi que vos compétences et expertise, vous investirez et comblerez vos manques avec des micros de qualité supérieure pour des applications plus restreintes. Gardez-vous de la marge pour évoluer, cela va vous faire économiser de l’argent et du temps (car matériel compliqué = plus de prise en main et formation) !

Quoi qu’il en soit, ne restez pas paralysé par le choix. Avancez ! C’est ce pourquoi nous avons fait ce guide et le comparatif qui suit. Cela vous permettra de débuter avec un matériel et un budget cohérent.


Le Journal du Nomade | Les bons plans

Comment bien choisir son micro-cravate : Comparatif !

En plus des paramètres décrit ci-dessus, Le Journal du Nomade a testé plusieurs micros cravates et analysé les retours des nomades qui les utilises.

Le tableau comparatif ci-dessous présente 3 micros suivant la gamme recherchée :

Rode SmartLav+

Catégorie : filaire, entrée de gamme

Avantages:

  • Rapport qualité/prix
  • Micro omnidirectionnel
  • Application complète avec réglages avancés
  • Léger et sans piles
  • Bonne qualité de son
  • Facile à utiliser

Inconvenients : sensibles aux bruits ambiants

Prix = 48 €


Audio-Technica ATR-3350iS

Catégorie : filaire, milieu de gamme

Avantages :

  • Prix abordable.
  • Qualité très bonne.
  • Adaptateur smartphone.
  • Câble de 6 mêtres.
  • Léger.

Inconvénients : sensibilité basse, pas de voyant on/off

Prix = 76 €


Power de Wise

Catégorie : filaire, entrée de gamme

Avantages :

  • Micro léger et peu encombrant
  • Bon rapport qualité-prix
  • Sa double rallonge
  • Jeu de 2 micros pour des duos.

Inconvénient : assez visible.

Prix = 42 €


Boya by-m1

Catégorie : filaire, entrée de gamme.

Avantages :

  • Facile à utiliser te pratique à porter.
  • Augmentation de la qualité sonore.
  • Prix faible. Long câble.
  • Compatible avec tous types d’appareils.
  • (Utilisé par le JDN !).

Inconvénients :

  • Pas d’indicateur batterie pour prévenir lorsqu’il est déchargé.
  • Petite performance en milieu venteux.

Prix = 20€


Samson Go Mic Mobile

Catégorie : sans fil, haut de gamme, stéréo

Avantages :

  • Grande polyvalence
  • Compatible avec tous les smartphones
  • Nombreuses configurations possibles
  • Très bonne qualité audio

Inconvénients : quelques problèmes d’interférences.

Prix = 299 €



En conclusion, êtes-vous prêt pour bien choisir votre micro cravate ?

Vous vous sentez prêt à choisir votre micro cravate et créer du contenu enrichissant ? Alors FONCEZ PARDI !!

Vous êtes toujours tiraillé et ne savez pas quoi choisir ? FONCEZ pareil !! Ne restez pas paralysé ! « Trop de choix, tue le choix » ! Vous avez peur de vous tromper et c’est bien normal… Mais en faite, vous ne pourrez pas vous tromper en choisissant un micro modulable avec un bon rapport qualité prix (tel que le BOYA BY-M1). Partez simplement sur un micro cravate reconnu à environ 30€.

Pour tout vous dire, au Journal du Nomade, nous avons commencé, comme vous, avec le BOYA BY-M1 et nous n’avons jamais été déçu. D’ailleurs Nous l’utilisons toujours pour nos vidéos extérieures.

Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de mauvais choix ! (uniquement des choix non adapté à nos objectifs). Le principal c’est d’avancer, vous aurez tout le temps de rectifier vos erreurs par la suite ( »erreurs » qui, cela dit, vont développer votre expertise mieux que tout le reste !).


Le Journal du Nomade
La Gazette du Nomade
Le Mag du Nomade
Romain | Le Journal du Nomade

Romain | Le Journal du Nomade

Curieux, avide de liberté et de découvertes, mon but est de partager mes passions pour l'aventure et l'innovation. J'ai créé Le Journal du Nomade dans cet objectif ! Vous voulez faire partie de l'aventure du JdN ? Laissez-nous un commentaire ou envoyez-nous un message. À très vite et éclatez-vous dans vos voyages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez immédiatement vos e-books et receuils GRATUITS !

Profitez de précieux conseils et astuces pour voyager l'esprit serein et nomade.

Vous ne serez pas déçu !

_________

Offert par le JdN

Recevez immédiatement vos e-books et receuils GRATUITS !

Profitez de précieux conseils et astuces pour voyager l'esprit serein et nomade.

Vous ne serez pas déçu !

________

Offert par l'équipe du JdN

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer